La famille de Clélia

Nous avons le plaisir et l’honneur de recevoir aujourd’hui notre toute première cliente, Clélia ! Clélia est webdesigner / social media manager. Elle a créé le Studio LAM, est mariée et a deux enfants. Je me souviendrai toujours de cette première rencontre, celle avec laquelle tout a vraiment commencé …

 

Bonjour Clélia, peux-tu nous présenter ta famille ?

Je m’appelle Clélia, j’ai 34 ans, j’ai un mari adorable et je suis une maman de deux enfants un petit garçon de 7ans et une petite fille de 3ans et demi.

 

On parle beaucoup de la gestion des émotions des enfants. Mais nous, on aime parler de celles de toute la famille, alors on va commencer par vous, les parents ! Exprimer vos émotions en public et plus particulièrement à vos enfants, est-ce que c’est naturel et facile pour Renaud et toi ?

On a des personnalités très différentes avec mon mari, mais on a en commun le fait qu’on est tous les deux très pudiques.

Je dirais que mon mari est plutôt introverti, il n’est pas du genre à montrer ses émotions ni en public ni dans l’intimité. Ce qui le rend parfois un peu difficile à déchiffrer.

De mon côté, je n’ai pas de mal à partager mes émotions dans ma sphère privée mais je suis de nature plutôt réservée dans une sphère plus publique … Du coup je peux paraître un peu froide si on ne me connaît pas vraiment !

Je pourrais dire que je suis une hypersensible. Ce qui est à la fois une richesse à mon sens, mais cela peut parfois être un peu pesant dans mes relations avec les autres. Je ressens tout à mille pour cent, j’analyse beaucoup et je suis parfois submergée par mes émotions ou celles des autres et j’ai du mal à prendre du recul. Avec le temps, j’ai construit quelques protections qui me permettent de mieux gérer cette tempête intérieure même si encore parfois c’est difficile.

 

Si non, comment êtes-vous arrivés à davantage les exprimer ? Qu’est-ce qui vous a fait changer ?

C’est difficile de répondre à cette question car je crois qu’on peut avoir différentes manières de gérer ses émotions à différents moment de sa vie.

J’ai l’impression que le dialogue est toujours la meilleure des solutions pour exprimer ce qu’on ressent, j’ai parfois le besoin d’écrire pour extérioriser certaines choses. Poser sur le papier me fait beaucoup de bien, la musique aussi est un élément essentiel qui m’aide au quotidien.

Encore aujourd’hui quand je suis très affectée par une émotion négative j’ai plutôt tendance à me renfermer, j’ai besoin de me recentrer sur ce qui me fait du bien pour pouvoir dans un deuxième temps accueillir une émotion dans son intégralité. On s’interdit trop parfois de ressentir de la tristesse, de la joie ou de la colère on cherche à tout prix à maîtriser ses émotions mais je crois qu’il faut savoir les accueillir en conscience pour réussir à les traiter ensuite au fond de soi.

Clélia et les enfants

 

Et avec vos enfants maintenant, comment ça se passe les émotions chez vous ?

Cela se passe un peu comme dans la vie de tous les jours, on essaye de privilégier le dialogue avant tout, d’expliquer ce qu’on ressent entre nous. De comprendre aussi beaucoup, car c’est plus dur avec les enfants de mettre le doigt sur ce qu’ils ressentent. Ils ont parfois du mal à les verbaliser, les exprimer aussi sous la bonne forme. C’est d’ailleurs en ça que Pipouette nous aide beaucoup au quotidien ! Car elle nous permet à la fois de décrypter une émotion mais aussi d’en discuter ensemble.

Par exemple, il est fréquent que quand ma fille rentre de l’école elle soit très énervée. J’essaye de discuter avec elle sur comment s’est passée sa journée.  Parfois elle arrive à me dire ce qui la contrarie et si elle n’y arrive pas, on dessine en essayant de retracer ce qui c’est passé et comment elle se sent.

 

Avez-vous mis en place des rituels, des astuces, des dispositifs pour que l’expression et la gestion des émotions en famille soient plus faciles ? Quels conseils aimeriez-vous donner à nos lecteurs.rices. ?

Pour mes deux enfants, on est souvent passés par le dessin avec des petits bonhommes qui ont des émotions différentes selon les situations. On lit beaucoup de livres aussi sur les émotions, des situations de la vie courantes.

Le seul conseil que je pourrais donner c’est de ne pas essayer d’enfouir ses propres émotions, et de permettre à son enfant d’exprimer les siennes. Comme je le fais pour moi, j’essaye de les aider à accueillir une émotion. Et donc je leur dis souvent, “tu as le droit d’être super joyeux pour cet événement“, “tu as le droit d’être en colère, ou triste“, “je comprends que la situation ne te plaise pas” …

La famille de Clélia 1
La famille de Clélia 2

 

Tu es la première cliente de Pipouette ! Pourquoi l’as-tu acheté et comment l’as-tu intégré dans ton quotidien avec tes enfants ?

Quand j’ai acheté Pipouette, mon petit garçon traversait une période assez difficile dans sa vie. Il était submergé par des émotions mais n’arrivait pas vraiment à les exprimer. Elle nous a beaucoup aidés dans notre quotidien à discuter dans les moment de doute, de tristesse, de crise, de colère ou même sur la peur.

Elle a été l’un des piliers de cette période, et ça nous a permis à tous de comprendre certaines choses qui ont facilité beaucoup d’autres situation par la suite.

Je peux dire que Pipouette est presque un membre de la famille aujourd’hui, je pense qu’elle aide beaucoup mon fils à comprendre certaines émotions qui le touchaient et qu’il ne comprenait pas. Cela l’a aussi beaucoup aidé à visualiser les émotions à travers les différents visages. Car ce n’est pas quelque chose qu’il arrive forcément à déchiffrer chez les personnes qui l’entourent.

 
Octave et Sibylle, qu’est ce que vous avez envie de nous dire comme ça spontanément ?
 
Pipouette je t’aime <3
La famille de Clélia 3

Merci beaucoup à Clélia, Renaud, Octave et Sybille pour cette interview à coeur ouvert … Pipouette a beaucoup de chance d’avoir élu domicile dans cette si touchante famille !

 

 

Photos : @clelia.lam / @phome.lab

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur pinterest
Pinterest
Partager sur email
Email

0 Comments for “La famille de Clélia”

Leave a Reply

Your email address will not be published.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.