Alors le Père Noël, il existe ou il existe pas ?

Noël approche à grands pas, et avec lui, l’éternelle question du Père Noël. Que doit-on dire à ses enfants ? Doit-on les laisser y croire ? Quand leur dire que le vieux monsieur barbu n’existe pas ? Si ils nous posent la question, on dit quoi ??

Faisons le point !

Y croire ou pas ?

Depuis quelques années, la question fait débat au sein des communautés de parents. Doit-on ou non laisser nos enfants croire au Père Noël ? 

Parmi les arguments des “pros”, ceux de laisser rêver l’enfant, de faire travailler son imaginaire et de partager la magie de Noël. Pour eux, Noël sans Gros Bonhomme rouge, ce n’est pas Noël ! Que les familles donnent une connotation religieuse à cette fête ou non, le Père Noël fait partie d’une tradition, un folklore, un émerveillement dont ils ne peuvent se passer. Voir les yeux des tout-petits briller lorsqu’on en parle, attendre avec impatience la nuit du 24 décembre, déposer des petits biscuits et une carotte au pied de la cheminée, tout cela fait partie du “package” de Noël ! 

Pour d’autres parents au contraire, il est impensable de faire croire à leurs enfants que quelqu’un d’imaginaire vient leur apporter des cadeaux. Pour eux, le Père Noël est avant tout marketing et a pour objectif de faire davantage consommer (il est vrai qu’il fut à la base institutionnalisé par la marque Coca-Cola …!). Et puis surtout, cela demande aux parents de mentir à leurs enfants, ce qui leur est insupportable. Il y a aussi la dimension du remerciement qui leur tient à coeur : si c’est le Père Noël qui apporte les cadeaux, à qui dire merci et comment se rendre compte de la valeur des choses ?  Pour eux, le Père Noël maintient les enfants dans une distorsion de la réalité et dans une bulle de protection exacerbée.

Alors le Père Noël, il existe ou il existe pas ? 1

Ce à quoi les “pros” répondront que les petits enfants auront tout le temps de découvrir la réalité (et la dureté) de la vie, que ce n’est pas les préserver particulièrement que de leur laisser cette magie-là …

Chez Pipouette, on se dit que la “bonne” réponse se situe probablement un peu entre les deux, et qu’elle est plus compliquée qu’un simple “Oui” ou “Non” (comme toujours, vous avez remarqué ?!). Mais surtout, ce qui nous importe à nous, c’est votre bien-être à VOUS et à vos enfants. Les croyances et les traditions appartiennent à chacun.e de nous, de nos familles et il est avant tout primordial d’être aligné.e avec les siennes et de respecter celles des autres.

Est-ce qu’un moyen d’être “entre deux” ne pourrait-il pas être d’un côté de laisser croire son enfant au Père Noël tout en lui signifiant que ceux qu’il.elle croise dans la rue sont des “faux” ? Ou de l’autre côté, que dans notre famille on ne dit pas que c’est le Père Noël qui apporte les cadeaux pour Noël, mais que d’autres y croient, et qu’il est important de les laisser y croire et de les respecter ?

Alors le Père Noël, il existe ou il existe pas ? 2
Alors le Père Noël, il existe ou il existe pas ? 3
Comment accompagner leurs questions et leurs émotions ?

Quand on choisit de perpétuer le mythe du Père Noël, plus l’enfant grandit, plus il approche du moment fatidique où il apprendra la vérité. C’est alors une période d’inquiétude pour les parents, qui attendent de voir quand, avec qui, où, comment ce moment arrivera. On guette les retours d’école, les goûters d’anniversaire, les réunions de famille, on ne sait plus si on doit cacher les cadeaux ou non …

Et puis viennent les questions …! “Maman, Gaspard à l’école il m’a dit que le Père Noël n’existait pas”, “Papa, pourquoi le cadeau du Père Noël il a le même papier cadeau que celui qui est dans l’entrée ?”, “Mais enfin, comment le Père Noël il peut apporter autant de cadeaux à autant d’enfants en une seule nuit ?”

C’est exactement là qu’il faut sortir la question “botte secrète” de tout parent : “Et toi, tu en penses quoi ?”, “À ton avis ?” Écoutez bien les réponses, elles risquent profondément de vous surprendre et de vous attendrir …!

Si l’enfant est prêt.e, il émettra des doutes, il vous demandera peut-être même de lui dire ce que vous, vous savez. C’est que c’est le moment. Le moment de lui dire doucement, calmement, de lui dire que cela fait partie de la magie de Noël, que c’est une belle histoire que les adultes racontent aux petits enfants pour qu’ils rêvent. Que maintenant qu’il.elle est grand.e, vous sentez qu’il.elle est prêt.e à être mis.e dans la confidence.

Si votre enfant a des petit.es frères, soeurs, cousin.es, valorisez-le.la en lui disant que maintenant, il.elle fait partie des grand.es qui vont faire croire aux plus petit.es, et les faire rêver à leur tour. 

Si vous sentez votre enfant perdu.e ou déboussolé.e, s’il.elle vous montre de la déception, de la tristesse ou voire même un peu de colère, accueillez ces émotions, écoutez-les, comprenez-les, rassurez-le.la (notamment sur le fait qu’il.elle aura encore des cadeaux à Noël !). Pipouette sera alors votre meilleur allié pour lui faire passer les messages que vous souhaitez. C’est normal de vivre une déception lorsqu’on découvre que quelque chose en laquelle on a toujours cru n’existe finalement pas. Mais c’est aussi le symbole qu’il.elle grandit, et très vite la déception laissera place au soulagement et à la fierté !

En revanche, si l’enfant n’est pas encore prêt.e, il.elle saura également très bien vous le signifier. “Moi, j’y crois !”, “Gaspard, il dit n’importe quoi !”, “De toute façon, chacun croit en ce qu’il veut”. Et BIM ! 

Ce n’est pas encore le moment, on clôt la discussion, on fait un gros câlin à trois avec Pipouette en rappelant combien on est fier.e de lui. elle, et on passe à autre chose … jusqu’à l’année prochaine !

Alors le Père Noël, il existe ou il existe pas ? 4
Alors le Père Noël, il existe ou il existe pas ? 5

Vous aimerez aussi

0 Commentaire pour “Alors le Père Noël, il existe ou il existe pas ?”

Leave a Reply

Your email address will not be published.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.